Shutterstock
Shutterstock

Quand j’étais premier adjoint à la mairie d’Antibes (Alpes-Maritimes), je voyais les jeunes sortir du bureau du juge en nous narguant. Cette peine n’était plus adaptée“​, assure Éric Pauget, député LR, auprès de nos confrères de Ouest-France. Et conséquemment, jeudi 20 mai, c’est son amendement pour la suppression des rappels à la loi qui a été voté par l’Assemblée nationale dans le cadre du projet de loi pour la confiance dans la justice. Il a même été voté deux fois, puisque le gouvernement a proposé le même texte au mot près.

À cette occasion, on a pu apprendre que cette alternative aux poursuites était très utilisée, puisque selon les chiffres du ministère de la Justice, 260.000 rappels à la loi ont été prononcés en 2019, soit 21 % de la réponse pénale !

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote