DR
DR

Il ne se passe pas une semaine sans qu’on nous serine avec la Suède : son système éducatif, les méthodes de gouvernance, son intégration, etc. La Suède, ce microscopique petit pays, serait l’exemple à suivre en tout.

Sauf que…

Selon les derniers chiffes de la police, il y a eu, entre le 1er janvier et le 30 novembre 2019, 236 attaques à la bombe. En 2018, la police avait comptabilisé 162 attaques du même type tout au long de l’année.

« Avant, on voyait que des grenades à main étaient utilisées. Maintenant, nous voyons plutôt des charges artisanales, comme des bombes utilisées dans les conflits. Ces armes sont utilisées pour blesser ou intimider, mais il y a maintenant une nouvelle donne, les attaques se produisent dans des endroits où des membres du public sont mis en danger. Les assaillants sont indifférents au fait que des personnes puissent être blessées », déclare un policier.

« Le phénomène des explosifs comme armes dans les conflits entre gangs est relativement nouveau. Cela signifie que nous avons une grande incertitude quant à la provenance des pièces servant à faire des explosifs », a-t-il ajouté.

Jusqu’au 15 décembre de l’année 2019, la police a également comptabilisé 316 fusillades, qui ont causé la mort de 38 personnes.

Au temps pour l’exemple.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote