DR
DR

Après la Pologne, c’est la Hongrie qui songe à sanctionner les réseaux sociaux pour des “abus systématiques” sur la privation de la liberté d’expression.

Le ministre hongrois de la Justice, Judit Varga, a déclaré qu’elle étudiait les sanctions possibles pour ce qu’elle a décrit comme des pratiques commerciales déloyales. Elle va aussi convoquer une réunion du comité national de la liberté numérique.

“Pour réduire leur portée, Facebook limite la visibilité des opinions chrétiennes, conservatrices et de droite. J’ai une expérience personnelle de cela”

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote