DR
DR

Ce qui était un concours de chansons (et non d’interprètes) est devenu une vaste farce qui n’est plus que l’objet de de rires ironiques, et d’interprétations foireuses de Madonna. La Hongrie se sauve – dans les deux sens du mot – et elle fait bien.

MTVA, la chaîne publique qui diffuse la compétition chaque année n’a pas donné d’explications quant à cette décision mais, questionnée par le Guardian dans un email, elle précise: “Plutôt que de participer au concours de l’Eurovision en 2020, nous soutiendrons directement des productions de qualité créées par des talents hongrois de la pop”.

Ce concours deviendra donc rapidement une sorte de club post-moderne, dans lequel la décadence rivalisera avec l’outrance, devant un public de plus en plus dubitatif.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote