Capture M6
Capture M6

Il faut que je vous avoue quelque chose : parfois, je suis une midinette. Par exemple, le lundi soir, personne ne peut m’empêcher de regarder Mariés au premier regard sur M6. J’admets même que je verse parfois une larmichette à la vue de ces jeunes filles pleines d’espoir de rencontrer le prince charmant.

L’émission est révélatrice des failles de notre société post-soixante-huitarde. Les jeunes qui sont perdus au point de s’adresser à une émission de télé-réalité pour trouver chaussure à leur pied sont très souvent issus de “familles recomposées”, c’est-à-dire d’échecs. L’exemple parental est donc absent ou défaillant. Et puis, comment dire…? Les candidats ne se situent généralement pas dans la fine fleur de la société.

Ca, c’était jusqu’à l’épisode d’hier.

“Des valeurs en décalage avec leur époque”

Mariés au premier regard, le 4 mars 2019

Hier, on nous a présenté une candidate issue d’une bonne famille française. Et le commentaire officiel de l’émission enchaîne les contorsions pour nous faire comprendre qu’on est là en présence d’un “cas”. La phrase la plus incroyable, pour décrire cette famille dans laquelle le père et la mère s’aiment et personne n’a jamais divorcé : “des valeurs en décalage avec leur époque”.

Forcément, j’ai bondi sur mon canapé ! En gros, d’après la production de l’émission, lorsque tu parles un français correct, que tu t’habilles avec élégance, que tu ne te comportes pas comme une demi-mondaine, que ta mère n’est pas une Marie-couche-toi-là et que ton père n’a pas “refait sa vie” avec sa secrétaire aux poumons avantageux, tu es “d’une autre époque”. Ah ? Et de quelle époque s’agit-il exactement ?

Bref… l’émission devenait intéressante, tant cette jolie famille contrastait avec les étalages d’échecs des familles qu’on nous y présente habituellement. Puis, vint le moment de la rencontre entre les deux familles, toutes deux de groupe sociaux compatibles. Et là, il se produisit quelque chose que tous les téléspectateurs remarquèrent immédiatement, si j’en crois les réactions sur Twitter : pour la première fois dans l’Histoire de cette émission, les familles se saluèrent, discutèrent, se serrèrent la main, échangèrent leurs impressions et de magnifiques sourires. Pour la première fois, grâce à ces familles “d’une autre époque”, nous assistions au retour de la civilisation.

Les téléspectateurs, avec leurs mots maladroits et leurs fautes habituelles, ne s’y trompaient pas. Lisez ces tweets.

Dans un entretien publié sur Purepeople.com, Pascal de Sutter, psychologue, confirme l’évidence : la similitude de milieu d’origine des époux est majeur dans la réussite d’un couple. Lisez plutôt :

Dans un souci d’être toujours plus précis dans les résultats, les tests sont améliorés chaque année. La production et les experts se sont rendu compte que “le milieu socio-culturel [était] important” par exemple : “Les gens y attachent beaucoup d’importance et on doit tenir compte de ça. (…) On s’est rendu compte que les échecs des autres saisons étaient liés au fait qu’il y avait une trop grande disparité dans l’éducation, le mode de vie ou le milieu qu’ils fréquentaient.

Purepeople.com

La bonne nouvelle, c’est qu’hier soir, 2,73 millions de téléspectateurs ont découvert que la France traditionnelle et “les valeurs en décalage avec notre époque”, bref, la civilisation, c’est vachement appréciable…


Puisque vous êtes ici...

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote !
Maintenir ce service en toute sécurité a un coût de plus en plus important, et nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Pour cette raison, nous avons mis en place quatre types d'abonnements.

Vous pouvez choisir le plan qui vous correspond et vous abonner directement par carte bancaire EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel