Journaliste, Véronique Jacquier s’exprime sur la possibilité du retour des gilets jaunes dans la rue en 2023 : « La colère est plus sourde qu’il y a 4 ans. Cela dit, elle ne peut accoucher que d’une grande désespérance, parce qu’il n’y a pas d’incarnation, il n’y a pas de leader, de pensée politique. »

Print Friendly, PDF & Email