DR
DR

Les catholiques pratiquants (allant à la messe au moins une fois par mois) constituent environ 4 % de la population française. Un rien. Parmi ces 4 %, la moitié en gros se situe dans l’électorat de Zemmour / Le Pen, et l’autre moitié est éparpillée entre tous les candidats habituels du système. Mais ces deux moitiés ont en commun quelque chose : ces gens votent !

Ainsi, à l’approche de chaque élection présidentielle, il est de bon ton d’envoyer des signes à l’électorat catholique, en se souvenant que ce ne sont – par exemple – que 200.000 voix qui manquèrent à Lionel Jospin pour atteindre le deuxième tour de l’élection présidentielle.

Cette fois-ci, c’est l’invisible et insipide Jean Castex (vous vous souvenez ?) qui a été envoyé au front en rencontrant le très gauchisant Pape François. Passons sur les cadeaux honteux offerts par la France (un tee-shirt de Messi et une édition pourrie dans un état lamentable de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo) et concentrons-nous sur le tweet qu’a cru bon de publier le premier ministre.

S’il venait d’un État respectueux de ses racines catholiques, ce tweet serait tout à fait normal. Venant d’une république maçonnique bouffeuse de curés, on est dans l’hypocrisie la plus totale. Lisez plutôt :

Qui croient-ils tromper ?

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote