DR
DR

Depuis janvier ­dernier, 233 maires ou adjoints ont été agressés physiquement, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur que se sont procurés nos confrères du JDD. L’an passé, on en dénombrait 198 à la même époque. Les violences contre les élus municipaux sont donc en progression.

Philippe Bas, président (Les Répu­blicains) de la commission des lois du Sénat, a donc écrit jeudi au Premier ministre, Jean Castex, pour demander « un véritable plan gouvernemental pour la sécurité des maires ». « Je dis au Premier ministre qu’il faut absolument mettre en place dans les préfectures une cellule qui apporterait conseils, accompagnement et soutien, y compris moral, aux maires et à leurs adjoints en cas d’agression, explique-t-il au JDD.

« Il faut que ça s’arrête », lance Chantal Gantch, maire de ­Savignac-de-Lisle (Gironde), 550 habitants. Elle en est à sa troisième plainte, pour des insultes et menaces proférées depuis plusieurs années par le même individu. 

« Les gendarmes font leur travail, souligne-t-elle. Ils transmettent à la justice, mais il ne se passe rien derrière. »

Comme un air de déjà-vu…

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote