DR
DR

Les centaines d’auditions de témoins réalisées ces derniers mois ont permis de relever un certain nombre d’autres défaillances liées à la sécurité de l’édifice, notamment dans son dispositif d’alarme.

Et, fait nouveau, si elle n’est «pas privilégiée», «l’hypothèse d’une intervention humaine volontaire ne peut pas être totalement écartée avec certitude à ce stade des investigations», a fait savoir une source policière à nos confrères de l’AFP.

«Celles de l’imprudence d’un fumeur ou d’une imprudence de chantier par utilisation d’un outil générateur d’étincelles notamment restent également à l’étude», a ajouté cette source.

De son côté, Mgr Patrick Chauvet n’a que très peu d’espoir de retrouver le coupable.

Interrogé à ce sujet, le recteur-archiprêtre de Notre-Dame de Paris assure «faire confiance à la police judiciaire», qui «a fait le travail. «Cela m’étonnerait que l’on retrouve la personne responsable, monsieur untel ou société unetelle», a-t-il ainsi confié.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote