DR
DR

Ces réponses – prononcées il y a une quinzaine de jours – permettent déjà de comprendre que l’avocat ne sera pas place Vendôme pour faire de la figuration.

“D’abord, il faut que l’on sépare le siège du Parquet”, indiquait-il alors. “Pour moi, c’est impératif. Je fais le ménage là-dedans de façon très claire”, affirmait-il. 

“Deuxièmement, je fais un système de responsabilité des juges, parce qu’aujourd’hui, ils ne sont pas responsables de ce qu’ils font”, regrettait alors celui qui vient de devenir ministre de la justice. “Dans notre société, ce sont les seuls à ne pas être responsables. Il faut réunir les juges, et faire une réforme, non pas contre eux, mais avec eux, avec des grands juges qui font l’unanimité”

C’est probablement cette phrase qui explique que l’USM déclare aujourd’hui que sa nomination est “une déclaration de guerre à la magistrature”.

La suite des événements va être très intéressante à observer.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote