DR
DR

Léa Leostic indique sur son compte Twitter qu’elle est pigiste pour Europe 1 et RMC Sport (deux groupes concurrents). Hélène Terzian, de son côté, ancienne élève de l’ESJ de Lille (la crème des écoles de journalisme) est journaliste au service… politique (!) d’Europe 1. Or, toutes les deux n’avaient probablement pas envie de rester trop tard dans les bureaux de la rue des Cévennes, et ont préféré écrire leur papier avant de coup d’envoi du match France-Allemagne.

C’est ainsi qu’elles y expliquent clairement que l’équipe de France a posé les genoux à terre. Et se demandent même : réitéreront-il ce geste lors du match suivant ?

Le problème, c’est que si ces journalistes dûment encartées avait eu un chouïa de professionnalisme, elles auraient regardé le match avant d’écrire le papier. Et auraient ainsi découvert que non, décidément, non, l’équipe de France est restée debout.

On nous dira, comme d’habitude, que “l’erreur ne vient pas des signataires de l’article, mais du stagiaire qui a rédigé le chapo du papier”. Mais alors, quelle valeur ont donc les signatures en bas des articles que nous lisons dans la presse française ? Et quel contrôle ont les rédac’chefs et les SR sur ce qui est publié ?

La presse française a perdu la confiance des Français. Journaliste est désormais l’un des métiers les plus détestés par nos concitoyens. Et ce soir, grâce à Europe 1, la France entière, rivée devant son poste de télé, a pu constater l’exact inverse de ce qu’ont inventé deux journalistes encartées qui avaient juste envie de vite rentrer à la maison, au lieu de faire leur travail correctement.

Maurice Siegel doit se retourner dans sa tombe.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote