Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock
Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock

Mardi, préalablement à la publication d’un rapport complet, la commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, a dit «s’inquiéter en particulier du grand nombre de personnes blessées, certaines très gravement, dans les manifestations ou en marge de celles-ci, notamment par des projectiles d’armes dites de défense intermédiaire telles que le lanceur de balles de défense». Et ce, même si elle «constate certes que les forces de l’ordre, parmi lesquelles de nombreux blessés sont aussi à déplorer, opèrent dans des conditions difficiles, notamment liées à l’hostilité de certains manifestants, mais aussi à une surcharge de travail et, pour certaines unités engagées, à une formation insuffisante aux techniques de maintien de l’ordre et à l’usage de certaines armes.»

Concernant la loi anti-casseurs actuellement en discussion, elle se dit également «particulièrement préoccupée par la disposition visant à interdire préventivement, par une décision administrative et sans contrôle préalable d’un juge, de prendre part à une manifestation», ainsi que par celle «érigeant en délit la dissimulation volontaire partielle ou totale du visage au sein ou aux abords d’une manifestation».

Un soutien inattendu – et bienvenu – pour les Gilets jaunes.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote ! Nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Si vous pensez que nous faisons un bon travail, s'il vous plaît choisissez l'abonnement qui vous correspond EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel