C’est le chemin que prend le Danemark en demandant aux bénéficiaires une activité de 37 heures par semaine. Une proposition qui inspire certains élus, en France. Le pays scandinave redoute une immigration incontrôlée, qui mettrait en danger son modèle social très généreux. L’ambition est, dans un premier temps, d’intégrer 20.000 personnes en les poussant à trouver un emploi. Une politique migratoire très stricte qui pourrait être imitée ailleurs en Europe.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote