DR
DR

La France est de droite, à une écrasante majorité, et ce n’est pas nouveau. Ce qui est nouveau, c’est que pour la première fois depuis 40 ans, ce peuple de droite voit la possibilité d’une reprise en main du pays. Le chemin sera long, semé d’embûches en tous genres, alors il serait peut-être intelligent de ne pas ajouter nous-mêmes aux difficultés que nos adversaires vont nous offrir.

Or, j’entends ici et là des soutiens des deux candidats de la droite nationale partir dans une surenchère d’insultes envers le camp concurrent. D’un côté, les fans d’Éric Zemmour, motivés par des résultats fulgurants, impressionnants, font preuve d’un mépris affiché pour les fidèles de Marine Le Pen. Lesquels, en retour, manient le verbe de manière peu flatteuse à l’encontre des fans du Z. Permettez-moi de rappeler une évidence : ceci est TRÈS contre-productif, et doit cesser immédiatement.

Nous ne sommes pas des gens de gauche, éparpillés dans des centaines de chapelles qui se haïssent les unes les autres. Éric Zemmour n’est pas Christiane Taubira, qui se délecta à provoquer la chute de son propre camp en 2002. Marine Le Pen, quant à elle, n’aurait aucun plaisir à voir la réélection d’Emmanuel Macron. Alors, mettons-nous bien en tête une évidence : il est absolument CLAIR qu’à l’approche de l’élection, lorsque les sondages seront stables, le candidat de la droite nationale en plus mauvaise posture laissera BIEN ÉVIDEMMENT sa place au candidat de la droite nationale en tête.

Les soutiens des deux candidats devraient s’inspirer de leurs héros : ceux-ci ne pratiquent pas l’invective l’un contre l’autre, et même si la tension est forte entre eux pour des raisons imaginables, ils s’appliquent tous les deux à ne prononcer aucune phrase « irréversible », à ne rien dire qui pourrait détruire un possible futur apaisé entre leurs deux « familles ». L’union des droite, tant désirée par le peuple, est à ce prix. Alors, partout, sur le net, sur les réseaux sociaux, dans vos cercles amicaux et familiaux, restez calmes et respectueux. C’est ainsi que nous vaincrons. Ensemble.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote