DR
DR

Avant de conclure son déplacement lyonnais en l’absence du maire pastèque Grégory Doucet, Gérald Darmanin a cru bon de recevoir à la préfecture du Rhône les habitants et commerçants de la Guillotière, dont des membres du collectif aujourd’hui dissous de La Guillotière en colère.

Le ministre de l’Intérieur a décidé de vérifier par lui-même – et devant ses interlocuteurs – si la police était si peu réactive que lui affirmaient ses interlocuteurs. Utilisant son portable, Gérald Darmanin a tenté de joindre les forces de l’ordre en composant le 17. Ce n’est qu’au bout de deux très longues minutes d’attente qu’une réponse a été apportée ! Le tout devant le chef de la police du Rhône…

“Ma clientèle me déserte, me dit clairement qu’elle évite le secteur, lui a expliqué une commerçante de la Guillotière, citée par nos confrères de Lyon MagJ’ai presque 80% de perte de chiffre d’affaires. À la fin de l’année, si vous n’arrivez pas à sécuriser le quartier je pense être en dépôt de bilan. On est dans des contextes où on n’ose pas sortir ses enfants”.

Print Friendly, PDF & Email