AP Photo / Sima Diab
AP Photo / Sima Diab

On s’y est habitué, c’est lorsque le président Macron est à l’étranger ou qu’il s’adresse à la presse étrangère qu’il dit les pires énormités. Aujourd’hui, il n’a pas dérogé à cette règle, depuis Pretoria, en Afrique du Sud.

Louant, dans un discours à la communauté française depuis l’ambassade de France, le « partenariat » qu’il veut nouer avec les pays du continent, le président ambitionne de « changer les regards et les esprits » sur la relation de la France et de l’Afrique. Y compris… à l’intérieur de la France !

C’est ainsi qu’il s’est adressé aux « millions de jeunes gens » qui, en France, « ont une histoire avec l’Afrique par leur famille, par des générations ». « On va enfin leur dire que l’on va pouvoir bâtir en commun. On va arrêter de leur dire : C’est un problème et vous devez vous intégrer. On va enfin leur dire : Vous êtes une chance pour la France et vous allez nous aider à développer cette histoire commune », a-t-il osé !

Donc, non seulement l’assimilation a été abandonnée, mais maintenant c’est aussi l’intégration qui passe à la poubelle. Bref, le président souhaite probablement que NOUS nous assimilions à ces populations qui entrent en France comme dans un moulin. Des « chances », puisqu’on vous le dit !

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote