DR
DR

En gagnant six points ce mois-ci après les cinq précédemment gagnés en janvier dans le tableau de bord Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, le président de la république remonte à 34% de Français qui approuvent son action.

Ce qui est intéressant, c’est que c’est un score supérieur à celui d’octobre 2018, soit AVANT la crise des Gilets jaunes. Pour dire les choses autrement : sa passe de Judo sur les Gilets jaunes lui permet de gagner en approbation.

Le président récolte les fruits du lancement du grand débat national, auquel les télévisions d’info en continu ont donné un retentissement inespéré pour l’exécutif.

Autre aspect intéressant : c’est la deuxième depuis le début de son quinquennat que le Président chute et se relève, puisqu’il avait déjà fortement baissé pendant l’été 2017 avant de retourner l’opinion. Bien que restant impopulaire pour 66% des personnes interrogées, il «remobilise incontestablement son socle électoral», constate Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop.

Il séduit 42% des professions libérales et cadres sups (+17 points); 35% des cadres moyens (+4) et surtout il calme ses relations houleuses avec les 65 ans et plus puisqu’il gagne sur cette cible 16 points en deux mois (42%).