La marelle permanente des déconfinés atteint des sommets de ridicule dans les écoles et les commerces. Flèches, sens de la visite, lignes et cercles pour attendre dans des queues “distanciées” tout cela sera sans doute rendu encore plus grotesque un jour ou l’autre par la disparition totale et brutale du virus. En attendant les enfants équilibrés et les gens normaux sont terrifiés par tant de névrose obligatoire.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote