Shutterstock
Shutterstock

Deux grands-mères représentées par l’avocate Samia Maktouf ont saisi lundi le tribunal administratif de Paris d’un recours pour demander le retour de deux enfants retenus par les forces kurdes dans la région autonome du Kurdistan syrien, après la mort de leurs parents djihadistes,

Elles demandent au tribunal qu’il oblige l’Etat à intervenir sous astreinte de 500 euros par jour et par enfant.

Dans son recours, Samia Makouf estime que la France, en s’abstenant de porter secours à ces enfants « en péril », méconnaîtrait les dispositions de la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant, dont Paris est signataire, ainsi que la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Suite à une demande identique, un juge bruxellois avait contraint la Belgique fin décembre à rapatrier six enfants belges de djihadistes retenus avec leurs mères dans un camp kurde. Mais…cette décision a été annulée en appel !


Puisque vous êtes ici...

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote !
Maintenir ce service a un coût de plus en plus important, et nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Pour cette raison, nous avons mis en place trois types d'abonnements.

Vous pouvez choisir le plan qui vous correspond et vous abonner directement par carte bancaire EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel