DR
DR

On y est tristement habitué : lorsqu’il s’agit de vendre nos entreprises militaires aux Américains, Emmanuel Macron valide tout de suite. La souveraineté ? Bôf, c’est si peu moderne !

Cette fois-ci, le scandale se déroule autour d’une entreprise d’optronique.

Après des semaines de tergiversations entre le ministère des Armées et celui des Finances sur la vente de l’expert en vision nocturne à une société américaine, la présidence de la République a fini par se saisir du dossier… pour donner le feu vert à la vente aux Américains !

Depuis des mois, l’opposition politique, les services de renseignement, le ministère de la Défense et celui des Finances divergeaient sur la vente au groupe californien de Photonis. Cette PME d’optronique de Brive-la-Gaillarde, leader mondial de la vision nocturne, est devenue aux yeux des forces armées françaises la goutte qui fait déborder le vase d’un abandon de souveraineté au profit d’acquéreurs étrangers.

Après la vente de Souriau, spécialiste de l’interconnexion pour la défense à l’Americain Eaton, celle de l’expert des technologies infrarouge Hgh à Carlyle, ou encore la montée au capital de Searchlight dans Latécoère , ça commence à faire beaucoup beaucoup !

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote