DR
DR

« Dix fois ils la détruiront, cent fois nous la réparerons ». Tel est le message de Makis Pavlellis, une habitant de la ville de Moria, où se trouve le tristement célèbre camp de migrants, sur l’île de Lesbos.

L’église Sainte-Catherine, dans la petite ville de Moria, avait été saccagée par des migrants.

Ayant entendu parler de l’église vandalisée, des bénévoles de Gera, dans le sud de Lebvos, près de la ville de Plomari, se sont consacrés à sa restauration.

Le travail acharné des bénévoles a finalement porté ses fruits et l’église, qui avait été saccagée, est maintenant entièrement restaurée. 

Peut-être pourraient-ils venir nous aider pour Notre-Dame de Paris ?

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote