Le culot récent du président lors d’une assemblée sur les retraites a beaucoup frappé les directeurs d’établissements, à qui il est venu apprendre leur métier en énonçant des prix de pension fantaisistes, et en insistant lourdement sur ses erreurs comme tous les pervers narcissiques.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote