Le déroulement du scrutin britannique est le plus simple du monde.

Il s’agit du First-past-the-post que l’on peut traduire par « le premier arrivé l’emporte ».

Il s’agit donc d’un scrutin uninominal majoritaire à un tour.

En clair, les électeurs appelés aux urnes glissent dans l’urne un bulletin comportant un seul nom parmi les candidats, comme en France.

Mais lors du dépouillement, le candidat arrivant en tête des suffrages emporte la circonscription, y compris – et c’est souvent le cas – s’il n’a pas la majorité absolue des suffrages.

Il n’y a pas de seuil minimal pour remporter le scrutin.

Si ce mode de suffrage – le plus honnête au monde – était adopté en France, le RN aurait aujourd’hui 295 sièges à l’Assemblée, et la volonté populaire aurait été respectée.

Print Friendly, PDF & Email