Shutterstock
Shutterstock

Dans une note de 15 pages datée du mercredi 6 mai et consultée par nos confrères de France Télévisions, le Service central du renseignement territorial (SCRT) analyse l’impact de la crise sanitaire « sur la mobilisation des mouvances contestataires », qu’il s’agisse de « l’ultra-gauche » et de « l’ultra-droite » mais aussi des « gilets jaunes ».

« Toutes les mouvances contestataires poursuivent, en boucle, leurs diffusions de commentaires critiques, avec une véhémence de plus en plus exacerbée, de la gestion de la crise sanitaire par les autorités publiques », prévient le rédacteur de la note.

Du côté de l’ultra-gauche, le SCRT constate un rejet des mesures gouvernementales de traçage, à commencer par le recours à des « anges gardiens » comparés à des « flics en blouses blanches » enrôlés au sein « des brigades sanitaires ».

Toujours selon le Service central du renseignement territorial, des « mouvements d’inspiration national-révolutionnaire » préparent « une action coordonnée pour pointer du doigt les carences supposées de l’État dans la gestion de la crise », avec des rassemblements devant les préfectures et les sous-préfectures, « dans la semaine du déconfinement ».

Dans les forums de « gilets jaunes », « le sujet de l’après confinement est de plus en plus évoqué », constatent enfin les services de renseignement.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote