DR
DR

Selon Le Progrès, un ancien policier municipal de Lyon a écopé de 15 mois de prison avec sursis, pour violences volontaires avec arme, après un rapport de l’IGPN au sujet d’une intervention remontant au 10 février dernier.

Le brigadier-chef âgé de 49 ans a aussi été condamné à l’interdiction de port d’arme et d’exercer la profession de policier pendant cinq ans. Il avait déjà été révoqué des forces de l’ordre.

En cause, pour la justice, un course-poursuite qui s’était déroulée entre le fonctionnaire et une voiture transportant quatre individus dans le 7e arrondissement de Lyon, jusqu’à Vénissieux. Arrivés dans une impasse, les fuyards auraient réalisé une manœuvre et le policier avait fait usage de son arme, tirant dans un pneu du véhicule. Pour la police des polices, le tir n’était absolument pas nécessaire car il n’y avait “aucun risque objectif” pour le brigadier-chef. Et donc aucune raison de dégainer et encore moins d’ouvrir le feu.

A noter que dans cette affaire, le chauffard avait été jugé de son côté. Agé de 17 ans et circulant donc sans permis, mais aussi sous l’empire de stupéfiants, il avait écopé en amont de 6 mois de prison avec sursis. Une peine plus légère que celle de son poursuivant assermenté donc.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote