360b / Shutterstock
360b / Shutterstock

Deux nations au sein de l’Union européenne ont décidé de – tenez-vous bien – protéger leur population, en fermant leur frontière aux voyageurs en provenance d’Italie. Il s’agit de la Slovénie et de l’Autriche.

Mais des chefs d’État qui protègent leur peuple, ça n’a pas l’heur de plaire au locataire de l’Élysée.

Emmanuel Macron a déclaré que les restrictions imposées par l’Autriche et la décision de la Slovénie de fermer sa frontière avec l’Italie, le pays européen le plus touché par l’épidémie de coronavirus, étaient de « mauvaises décisions » !

« Je crois que ce sont très sincèrement de mauvaises décisions », a dit le président français, interrogé après une visioconférence avec ses homologues de l’UE.

Rappelons que l’Autriche, c’est 182 personnes atteintes, et la Slovénie, 34 personnes atteintes. Et ces deux pays se font admonester par le président d’un pays qui a déjà 1784 personnes atteintes et 33 morts. On croit rêver.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote