DR
DR

Il semble que les condamnations de précédents harceleurs à des peines allant de quatre à six mois de prison n’auront pas suffi (surprise !) à dissuader de nouvelles personnes de menacer de mort la jeune Mila.

Selon les informations de nos confères du Parisien, cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue mardi après une enquête coordonnée par les gendarmes de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre (OCLCH).

Il s’agit cette fois-ci de quatre femmes et un homme, arrêtés dans le Doubs, l’Yonne, l’Ardèche et en Seine-et-Marne pour 2 d’entre eux. Tous sont suspectés d’avoir menacé de mort Mila sur le réseau social Twitter.

Hier encore, la jeune femme expliquait sur ce même réseau qu’elle ne cesserait jamais de traquer les auteurs des menaces qu’elle reçoit.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote