DR
DR

L’ancienne garde des Sceaux était cette semaine l’invitée de France Inter, une sorte de visite à son fanclub. Ce qui lui a permis de révéler le fond de sa pensée : «S’il se dégage que c’est à moi de tenir le gouvernail, de prendre les rênes, de me bander les muscles intellectuels, affectifs et de tenir pour qu’on avance ensemble, c’est une responsabilité dont je ne rêve pas parce que j’aurais moins le temps de lire la nuit, mais voilà. Oui, je serai là, s’il faut se battre, parce que je suis très inquiète de l’état de nos sociétés, du monde

Mais la fine politique se reprend vite : «N’allez pas résumer ça en disant que je serais candidate à la prochaine élection présidentielle. Ce n’est pas ce que je dis parce que ce n’est pas ce que je pense.»

Déception du fanclub.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote