DR
DR

Alors que se tenait jeudi 9 juillet la réunion de la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture (CNPA), le président a fait savoir dans la soirée qu’il entérinait l’option d’une restauration au plus proche de l’état dans lequel se trouvait la cathédrale avant l’incendie.

Sur les modalités de la restauration, l’Élysée a indiqué que le président laisserait les spécialistes trancher, sans s’immiscer dans le dossier technique.

Dans son étude présentée devant la commission, Philippe Villeneuve, architecte en chef des monuments historiques en charge de Notre-Dame, a proposé une restauration au plus proche de l’historique, y compris dans les matériaux : charpente en bois à la manière de l’illustre « forêt » du XIIIe siècle, flèche recouverte de plomb. Pour l’architecte, seul ce matériau permettrait de retrouver les couleurs et les nuances de la flèche disparue.

L’architecte en chef des monuments historique a reçu dans ce dossier le soutien de la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture.

C’est une excellente nouvelle !

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote