DR
DR

La Lettre Patriote est entrée en possession d’un courriel confidentiel envoyé à Michel Lanternier, président de la Société Saint-Vincent-de-Paul.

En voici quelques extraits.

Notre rédaction s’est entretenue au téléphone avec l’auteur de ce texte, qui a confirmé oralement l’intégralité des éléments présents dans le mail. Pour des raisons évidentes de confidentialité, les noms propres sont ici masqués.

De : ************@*****.***
Sujet: 10 minutes à SSVP 

Bonjour Monsieur Lanternier,

Je vous écris ce matin car je reviens de 10 minutes de permanence au local SAINT VINCENT DE PAUL de ******.

(…)

Avant même de rentrer dans le local de SSVP, j’ai pu discuter avec une personne qui a eu le temps de me dire tout le mal qu’elle pensait de la France et des Français ; j’ignorais que c’était une bénévole récemment arrivée (qui gère elle-même les fiches des accueillis).

Cette femme musulmane a, dès son entrée dans le local, fait des commentaires déplacés à une autre bénévole elle-même dans le besoin en lui reprochant de venir et de se servir d’abord.
 
(…)
 
Très vite, deux bénévoles se sont confiées a moi en me disant de faire attention à ce qui est dit ou à ce qui est proposé afin de ne pas choquer la population des accueillis composée à 100/100 de musulmans.

Lorsque j’ai demandé pourquoi une croix n’était pas sur un des murs, on m’a indiqué qu’il ne fallait surtout pas choquer les accueillis.
 
Alors cher Président je vous le demande avec toute ma sincérité et ma Foi :
 
Au nom de qui sommes-nous bénévoles ?
Est-ce au nom d’une organisation caritative quelconque ou est-ce au nom de NOTRE SEIGNEUR qui nous a demandé de faire preuve de charité….. mais pas de naïveté.
 
(…)
 
Je suis ce matin  triste et en colère,
Quand les Chrétiens vont-ils ouvrir les yeux ?  
Nous ne pouvons  pas nous laisser leurrer au nom de la Charité à tout va car c’est trahir le message du Christ sans se préoccuper des conséquences catastrophiques que cela engendre pour nous mais surtout pour les populations futures.
 
Bien à vous 
 
******

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote