DR
DR

Evènement organisé à La Roe autour du thème du centième anniversaire de la canonisation de Jeanne d’Arc en 1920, quand alors que la République qui avait créé un hommage à cette héroïne nationale sous la pression de la droite catholique et nationale, l’Eglise Catholique l’a définitivement considérée comme sainte après la guerre de 1914-18

Une exposition va se tenir dans l’église de La Roë, inaugurée le dimanche 13 septembre, retraçant en 16 panneaux la vie de Jeanne d’Arc, mais aussi l’importance du soutien qu’elle a reçu de la part de Mayennais et Angevins, qui l’ont accompagnée dans sa lutte de libération nationale et qui méritent d’être connus et honorés. Cette exposition partira ensuite du Début octobre au 9 octobre, à la cathédrale de Laval, puis ensuite à la basilique d’Evron en Mayenne.

Jeanne d’Arc n’est jamais venue dans la région du Bas-Maine, mais il existe des récits et témoignages, que nous devons à ses proches chevaliers, dont les plus connus sont le duc d’Alençon, Ambroise de Loré, Guy XIV et son frère André de Lohéac.

Elle trouva parmi les femmes de la Mayenne ses protectrices les plus dévouées : la reine de France, née Marie d’Anjou, et sa mère, Yolande d’Aragon, qui avait reçu en héritage comme douaire, la baronnie de Mayenne dont dépendaient Ernée et Pontmain. Les dames de Laval se montrèrent les plus ardentes à soutenir la cause de Jeanne. Au sacre du roi à Reims, le Bas Maine (Mayenne actuelle et une partie de la Sarthe) était brillamment représenté utour de Jeanne d’Arc.

Dans le passé, chaque fois que l’unité nationale et l’identité catholique de la France furent mise en péril, ses ennemis se heurtèrent à une résistance le plus souvent initiée et inspirée par les catholiques.  Souvenons-nous également de l’arrêt des troupes allemandes en 1870 à Laval, au moment des apparitions de Pontmain.

C’est cela que veut rappeler cette exposition historique.

Le dimanche 13 une statue sera bénie dans l’église de La Roe, pour remplacer celle qui y était placée depuis 1920 et qui avait été déplacée ailleurs et dont on avait perdu la trace,  et d’après les photos de l’époque, identique à celle de 1920.

Enfin le 11 novembre Mtre Trémolet de Villers tiendra à La ROE une conférence sur le Procès de Jeanne  d’Arc et dédicacera son livre.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote