DR
DR

L’une d’elles voulait s’attaquer à une église ce week-end de Pâques.

Du matériel qui pourrait être utilisé pour fabriquer des explosifs a été saisi.

Selon Le Point, aucune des cinq femmes placées en garde à vue n’est connue des services de police. Néanmoins, une source locale indique qu’elles étaient connues pour être radicalisées et, concernant certaines d’entre elles, pour avoir visionné des vidéos de Daech.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote