DR
DR

Stéphane avait 39 ans quand il a été assassiné le 13 novembre 2015. Cinq ans après, son père, Jean-Pierre Albertini, publie aux éditions Mareuil Mourir au Bataclan“, un livre qui revient sur le deuil de sa famille et sur sa quête de justice. Il a répondu aux questions de nos confrères de la radio Europe 1.

“A l’époque, la justice n’était pas à la hauteur”, affirme-t-il samedi matin sur Europe 1. “Les assassins du 13-Novembre avaient tous un passé de délinquant, ils étaient tous fichés, suivis, avaient été interrogés. L’un d’eux était sous contrôle judiciaire. Et pourtant, ils étaient tous dans la nature.”

“Face à une guerre, il faut des guerriers et tout le processus juridique, judiciaire et pénal qui va avec.”

De cet attentat et de ceux qui l’ont suivi et précédé, une génération mutilée est née, regrette Jean-Pierre Albertini“J’espère qu’elle va se relever, et relever le défi auquel nous sommes confrontés. Samuel Huntington a dit que l’on était en pleine guerre des civilisations. Je crains qu’il n’ait raison.”

Pour recevoir le livre, cliquez sur l’image ci-dessous :

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote