LongJon / Shutterstock
LongJon / Shutterstock

Quatre personnes de la même famille ont été arrêtées et placées en garde à vue hier.

Le suspect interpellé hier matin dans le centre-ville de Lyon, vers 10 heures, est âgé de 24 ans et il est inconnu des services de police. 

Le maire de Lyon, Gérard Collomb, précise qu’il est étudiant en informatique. C’est la vidéoprotection de la ville qui a permis de suivre et de l’identifier.

Le mobile du suspect, qui est de nationalité algérienne, reste énigmatique.

De source policière, on explique que les enquêteurs ont fait le choix d’interpeller cet individu dans la rue, craignant la présence de TATP dans son appartement.

Géolocalisé, le suspect aurait attiré les soupçons par l’achat de piles LR6, identiques à celles entrant dans la confection du colis piégé. Dès dimanche soir, l’«ingénieur» était dans le viseur. Présenté comme un «étudiant dans une école d’informatique», il a été admis en 2017 à l’Épitech mais n’a jamais fréquenté cet établissement qui avait dû le désinscrire en raison d’un défaut de visa.

Le deuxième interpellé est âgé de 18 ans, il est le frère du suspect principal, arrêté ce matin à la descente d’un bus. 

La sœur de ces deux gardés à vue est également entendue mais en audition libre.

Vers 12 h 50 hier, le parquet de Paris a annoncé un 3e placement en garde à vue : il s’agirait de la mère des deux suspects.

A son tour à 15H10, le père du principal suspect a été interpellé et placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’explosion de Lyon.


Puisque vous êtes ici...

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote !
Maintenir ce service en toute sécurité a un coût de plus en plus important, et nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Pour cette raison, nous avons mis en place quatre types d'abonnements.

Vous pouvez choisir le plan qui vous correspond et vous abonner directement par carte bancaire EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel