Le corps sans vie du Père Olivier Maire a été retrouvé à Saint-Laurent-sur-Sèvre ce lundi. Un homme s’est dénoncé à la gendarmerie. Il a lui-même amené les policiers au cadavre du prêtre. Cet homme, Emmanuel Abayissenga, est déjà connu comme ayant avoué l’incendie de la cathédrale de Nantes en juillet 2020. 

Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire. Abayissenga résidait dans les locaux de la congrégation du prêtre, les frères missionnaires monfortains, dans le cadre de son contrôle judiciaire. Sur place, les habitants sont sous le choc.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote