François Boulo, avocat. Il évoque la crainte des autorités de voir une hausse des violences sociales liées au déconfinement. L’avocat rappelle que la crise sanitaire s’ajoute à une crise économique et sociale profonde, et que la crise économique liée au confinement risque d’attiser encore les colères. Il estime que les problèmes n’ont jamais été résolus, le gouvernement restant sourd aux revendications des différents mouvements de contestation qui se sont succédé en France ces dernières années.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote