DR
DR

Depuis 2016, Airbnb demande à ses utilisateurs de signer une charte de non-discrimination. Or, la plateforme a révélé la semaine passée qu’1,4 million d’utilisateurs n’ont pas voulu signer cette déclaration ! Ces internautes ont préféré renoncer aux services d’Airbnb.

Cette déclaration engage chaque utilisateur à respecter le genre, le sexe, la race, l’orientation sexuelle, la religion ou encore le handicap de chacun, selon la mode américaine actuelle. Les personnes souhaitant créer un compte, effectuer une réservation ou mettre un bien en location sont obligés d’accepter ces termes.

C’est la méthode qu’avait mise en place Airbnb, après avoir reçu des signalements de Français refusant de louer leur logement à des Maghrébins, de Chinois écartant des clients tibétains ou ouïgours, ou encore de loueurs pro-Trump rejetant des personnes d’origine asiatiques. 

Mais Airbnb ne va pas s’arrêter là, et pourrait bientôt mettre en place de nouvelles mesures en concertation avec des organisations de défense des droits civiques.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote