Shutterstock
Shutterstock

Vous voulez savoir où vont vos impôts ? La Drees publie une étude montrant la multiplicité et l’impact des prestations sociales.

Fin 2017, la France distribuait 81 milliards d’euros de prestations sociales non contributives, c’est-à-dire non soumises au versement de cotisations sociales préalables mais financées par la solidarité nationale.

Cette somme astronomique comprend les 10 minima sociaux en vigueur, pour un montant de 26,5 milliards d’euros : revenu de solidarité active (RSA), allocation aux adultes handicapés (AAH), minimum vieillesse (ASPA et ASV), allocation de solidarité spécifique (ASS), l’allocation pour demandeur d’asile (ADA), etc.

À cela s’ajoute la prime d’activité pour un montant de 5,3 milliards d’euros, les aides au logement pour 18 milliards d’euros et les prestations familiales (allocations familiales, prestation d’accueil du jeune enfant Paje, complément du mode de garde CMG, allocation de rentrée scolaire ARS, allocation de soutien familial ASF etc.) qui pèsent 31,3 milliards d’euros.

Print Friendly, PDF & Email