DR
DR

À l’occasion de sa première présentation mensuelle des chiffres de l’activité des forces de l’ordre, le ministre de l’Intérieur a tout d’abord annoncé qu’“Il reste (…) 231 personnes aujourd’hui qu’il nous faut expulser, qui sont en situation irrégulière et suivies pour soupçon de radicalisation“.

Mais ensuite, Gérald Darmanin a ajouté que 851 immigrés clandestins étaient inscrits au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste.

Notre question est simple : pourquoi ces personnes sont-elles encore sur notre territoire ? Combien leur présence – et leur future expulsion – coûte-t-elle aux Français ?

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote