DR
DR

Comme le rapportent notre confrères du Parisien, plus de la moitié des élèves de troisième (50,5 %) n’aurait pas le niveau nécessaire en anglais. Parmi les 800.000 élèves qui ont passé le test numérique [email protected] au printemps dernier, 404.000 d’entre eux n’ont pas atteint le niveau requis par le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Cet examen, composé de questions à choix multiples, évalue la compréhension écrite et orale des collégiens, ainsi que des notions de grammaire et de vocabulaire. Mais jusque dans les plus hautes sphères de l’Éducation nationale, l’heure est loin d’être à la réjouissance. « Les résultats des tests [email protected] effectués par les élèves de 3e sont tout à fait moyens. Et le niveau en anglais en fin de collège n’est pas satisfaisant », avait pointé du doigt le ministre Pap Ndiaye, lors de sa conférence de presse de rentrée. Encore un domaine dans lequel l’éducation « nationale » a failli.

Print Friendly, PDF & Email