DR
DR

Le ministre turc de l’Intérieur n’y va pas de main morte. Invité sur CNN Turquie, Suleyman Soylu a prédit un futur proche sombre pour les démocraties occidentales européennes.

“Les réfugiés qui tente de rejoindre l’Europe dépasseront bientôt le million. Les gouvernements européens tomberont. Leurs économies seront déstabilisées, leurs marchés chuteront et ils ne pourront rien y faire.”

À peine cette entrevue diffusée, Erdogan en a lui aussi remis une couche.

Il a appelé dimanche la Grèce à « ouvrir ses portes » aux migrants, auxquels Ankara a annoncé avoir ouvert ses frontières, et à les laisser entrer dans le reste de l’Union européenne. « Hé, la Grèce ! Je te lance un appel… Ouvre tes portes également et libère-toi de ce fardeau », a lancé Recep Tayyip Erdogan lors d’un discours télévisé à Istanbul.

« Laisse-les aller dans d’autres pays européens », a-t-il ajouté.

Si ça n’est pas une guerre, ça y ressemble beaucoup.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote