Shutterstock
Shutterstock

L’Observatoire des inégalités vient de rendre public un rapport démontrant que la pauvreté en France est alimentée par une “précarité de l’emploi” croissante.

“La France qui subit les inégalités est d’abord celle des flexibles au travail”, explique Louis Maurin, le directeur de l’Observatoire, dans la troisième édition de ce rapport publié tous les deux ans.

Un million de personnes exercent un emploi mais disposent malgré tout d’un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté, établi par l’Observatoire à 50% du revenu médian (soit 855 euros par mois pour une personne seule) et à 60% par l’Insee (1026 euros).

Le “taux de précarité” des travailleurs était de 13,6% en 2017, contre 12% dix ans plus tôt selon l’Observatoire, pour qui cette progression constitue “un phénomène nouveau et inquiétant”.

Print Friendly, PDF & Email