Shutterstock
Shutterstock

Plutôt que de laisser Angela Merkel décider de qui devait repeupler la Hongrie, Viktor Orban a entrepris récemment une complète refonte de la politique familiale de la Hongrie.

Les mesures annoncées cette semaine sont à la mesure de l’ambition.

Le “Plan d’action pour la protection de la famille” se décline en 7 points visant à promouvoir le mariage et la famille. Parmi les mesures phares, notons l’exonération complète et à vie de l’impôt sur le revenu pour les femmes qui élèvent au moins quatre enfants.

On note également des subventions pour les familles nombreuses qui veulent acquérir des voitures à la taille de leur jeune famille et un programme de prêts pour aider les familles d’au moins deux enfants à acheter une maison.

Le gouvernement a annoncé une augmentation des investissements dans le système de santé hongrois et la création de 21.000 places en crèche. Enfin, les grands-parents seront admissibles à des frais de garde d’enfants s’ils s’occupent de jeunes enfants à la place de leurs parents, a confirmé le Premier ministre.

Quand on veut, on peut.