DR
DR

Nos confrères de Midi Libre relatent une affaire horrible qui malheureusement devient de plus en plus fréquente.

À Nîmes, vendredi soir, l’équipe de l’école Jean-Moulin a été agressée par un père d’élève. Et quelle agression !

L’enfant de l’agresseur est un élève de CP suivi par une auxiliaire de vie scolaire (AVS). L’enseignante et le directeur lui relataient certaines bêtises que l’enfant avait pu faire, ce qui l’a rendu fou de rage. “Il a dit que son fils n’était pas fou, qu’il n’accepterait pas de visiter les services sociaux.” Puis, toujours selon Midi Libre, l’homme aurait retiré son masque et violemment collé sa tête contre celle du directeur en proférant des menaces de mort, devant les yeux éberlués de l’enseignante et de l’AVS. Une autre institutrice se serait alors interposée pour protéger le directeur et reconduire l’agresseur vers la sortie. 

“Il a dit qu’il n’avait peur de rien, qu’il n’avait rien à perdre, qu’il allait tous nous tuer”.

À ce moment, des élèves jouent dans la cour avant d’aller en étude ou de rentrer chez eux. Des mamans attendent leurs enfants devant le portail. C’est alors que l’homme prononce ces mots : “Ce qu’on a fait à Samuel Paty, ce n’est rien à côté de ce que je vais vous faire.”

Résultat : “Ma collègue de CP ne veut plus jamais remettre les pieds dans cette école, ni dans le quartier. Et l’AVS a demandé à changer d’établissement.” 

C’est ainsi que se vit l’enrichissement culturel dans les écoles publiques en France…

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote