Dans une ambiance tendue entre Rome et Bruxelles, le gouvernement italien envisage d’émettre des titres de dette pour rembourser ce que l’État doit aux entreprises, qui en retour pourraient les utiliser pour payer leurs impôts. Ces « minibots » pourraient-ils devenir une monnaie parallèle à l’euro, ou ne s’agit-il que d’un levier de négociation ?

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote ! Nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Si vous pensez que nous faisons un bon travail, s'il vous plaît choisissez l'abonnement qui vous correspond EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel