En commission, les députés ont créé un délit pénalisant les commanditaires de certificats de virginité faisant pression sur les femmes, puni d’un an d’emprisonnement et de 30.000 euros d’amende. Peines doublées lorsque la victime est mineure.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote