Photo : @Mehaniq via Twenty20
Photo : @Mehaniq via Twenty20

Feuilletant un rapport au parlement qui regroupe les « Remises et transactions à titre gracieux et règlements d’ensemble en matière fiscale pour l’année 2019 », le juge bien connu Charles Prats, qui combat depuis des années la gabegie dans la dépense de l’argent public, repère une ligne en bas d’un tableau. Regardez plutôt :

Comprenez bien cet énoncé : la somme astronomique de 523 millions et quelques correspond à un cadeau fiscal accordé par l’État à une seule entité !

Le juge Prats le résume bien dans un tweet :

En fait, il semblerait, d’après nos informations, qu’il s’agisse d’un cadeau fait à… une entreprise. Mais son identité reste pour l’instant secrète. Et tant que ce secret ne sera pas levé, il est permis de considérer qu’en effet, nous sommes, à quelques petits jours du premier tour de l’élection présidentielle, devant un scandale fiscal de la macronie.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote