Shutterstock
Shutterstock

C’est un amendement d’Eric Ciotti, soutenu par le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, qui est passé ce mardi à l’Assemblée nationale. Voté dans la nuit de lundi à mardi, l’amendement d’Eric Ciotti prévoyait la présence obligatoire dans les salles de classe “des établissements du premier et du second degré, publics ou privés sous contrat” du drapeau tricolore, et qu’on apprenne la Marseillaise. Le ministre a proposé d’ajouter le drapeau européen et d’afficher les paroles de la Marseillaise dans chaque classe, assurant que ceci pourrait se faire de manière très simple, via une affiche “à des coûts tout à fait assumables par le ministère”.

Mais c’était sans compter sur La France Insoumise.

“Les écoles ne sont pas des casernes”, fut l’argument le plus élaboré de ces députés. N’empêche, il semble que demander aux enfants des écoles de France de connaître la Marseillaise et de travailler en présence du drapeau tricolore, c’était trop pour les déconstructivistes. Et lorsqu’on vote contre eux… c’est bien connu, il faut revoter ! C’est donc ce qui est prévu ! On revotera cet amendement, probablement vendredi. Prenons les paris qu’il passera par pertes et profits.


Puisque vous êtes ici...

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote !
Maintenir ce service en toute sécurité a un coût de plus en plus important, et nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Pour cette raison, nous avons mis en place quatre types d'abonnements.

Vous pouvez choisir le plan qui vous correspond et vous abonner directement par carte bancaire EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel