DR
DR

La dernière fois, c’était il y a 70 ans.

Le ministère de l’Intérieur a annoncé jeudi avoir rappelé l’ambassadeur de France en Italie « pour consultations ». La France dénonce une série de « déclarations outrancières », « d’attaques sans fondement » et sans « précédent » de responsables italiens.

« La France a fait, depuis plusieurs mois, l’objet d’accusations répétées, d’attaques sans fondement, de déclarations outrancières que chacun connaît et peut avoir à l’esprit. Cela n’a pas de précédent, depuis la fin de la guerre », peut-on lire dans le communiqué du ministère.

« Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable », a déclaré la porte-parole du Quai d’Orsay dans un communiqué. Une récente rencontre entre le vice-Premier ministre italien Luigi Di Maio et des « gilets jaunes », en France cette semaine, a provoqué la colère de Paris, qui a jugé cette rencontre comme une « nouvelle provocation ».