Shutterstock
Shutterstock

Les sans-papiers algériens dans les pays européens auront bientôt plus de chances de s’intégrer sur le marché du travail de l’UE. En effet, la commission de l’Union européenne, ainsi que les syndicats, les employeurs et les chambres de commerce ont exprimé leur intérêt à renouveler la coopération dans le cadre du partenariat européen pour l’intégration. Cette coopération vise à octroyer plus d’emplois aux sans-papiers, dont les Algériens, qui se trouvent sur le territoire européen.

Selon le commissaire européen à l’emploi et aux droits sociaux, Nicolas Schmit, dont les déclarations ont été rapportées par SchengenVisaInfo.com, « aider les réfugiés à s’intégrer sur le marché du travail en améliorant leurs compétences et en accédant à des emplois de qualité est primordial pour leur dignité, et c’est primordial pour la cohésion sociale de l’Europe ».

Le responsable de l’UE souligne que « le socle européen des droits sociaux ne fait aucune distinction d’où viennent les gens. Indépendamment du sexe, de l’origine raciale ou ethnique, de la religion ou des convictions, du handicap, de l’âge ou de l’orientation sexuelle, chacun a droit à l’égalité de traitement et de chances en matière d’emploi ». Le grand liquide, en quelque sorte…

La commissaire chargée des affaires intérieures, Ylva Johansson, déjà connue de nos lecteurs, estime que les travailleurs migrants et les entrepreneurs sans-papiers ont un potentiel et des talents qui contribuent au développement du secteur économique en Europe.

« Aujourd’hui, nous renouvelons notre engagement à soutenir les organisations d’employeurs, les syndicats et les chambres de commerce dans leur engagement avec les réfugiés et nous sommes prêts à élargir davantage notre coopération, par exemple sur la migration de main-d’œuvre», a-t-elle indiqué.

On en vient à envier les Anglais…

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote